Plumes diverses et cous de coq

Cous de coq, plumes de perdrix, herls de paon,

canard, cdc, toutes les plumes pour le montage des

mouches de pêche. Certaines plumes sont destinées aux

montages des mouches sèches tels les hackles de coq,

le cdc, mais leurs usages sont plutôt polyvalents, le cdc

fait merveille sur les émergentes.

Cous de coq, plumes de perdrix, herls de paon,

canard, cdc, toutes les plumes pour le montage des

mouches de pêche. Certaines plumes sont destinées aux

montages des mouches sèches tels les hackles de coq,

le cdc, mais leurs usages sont plutôt polyvalents, le cdc

fait merveille sur les émergentes.

Détails

Plumes diverses et cous de coq Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.

Sous-catégories

  • Cou de coq et demi cou

    Cou de coq génétique, cou de coq indien, Saddle
    Les  coq élevés spécialement pour la finesse et la brillance de leurs plumes fournissent

    un des matériaux les plus importants pour le montage des mouches de pêche. C'est le

    hackle (plume) qui forme la collerette par enroulements autour de la hampe de l'hameçon

    qui assurera en grande partie la flottaison de la mouche d''ou l'importance de la qualité des

    plumes utilisées.
    Vous trouverez ci-dessous une sélection des meilleures qualités disponibles sur le marché,

    vendu en demi cou du grade 1 au grade 3. 

  • Plumes de dinde

    Les plumes de Dindes naturelles et teintées entrent dans la confection

    de mouches artificielles, que se soit pour former des corps avec les herls,

    des ailes en portion en plume, corps et thorax avec les biots.

  • Les saddles

    Les saddles, très longues plumes de coq, aux fibres brillantes et rigides

    facilitent la réalisation des collerettes des mouches, une seule de ces

    plumes permet de monter plus de dix mouches.

  • Le paon

    Les plumes de paon entrent dans la confection de divers types de mouches,

    aussi bien sèches que noyées nymphes et streamers.
    Les herls (fibres des plumes) sont utilisés comme matériau pour la confection

    de corps velus, de thorax, par enroulements sur la hampe de l'hameçon.
    Ebarbés, ces même herls forment des corps lisses et annelés lorsqu'ils sont

    enroulés sur la hampe de l'hameçon. Les herls ainsi que les fibres des sabres

    de paon entrent dans la confection des streamers et mouches pour la mer.

  • Le marabout

    Les plumes de Marabout et autres plumes de substitut entrent dans la

    confection des streamers, mouches à brochet et mouches pour la mer.

    Dans l'eau, la mobilité de ces fibres nagent à merveille à la moindre tirée

    sur la soie, et reprennent leur volume à chaque arrêt, donnant l'impression

    de vie à la mouche.

    Attention cependant, si le marabout fixé sur l'hameçon donne l'impression

    d'un "gros volume", une fois les fibres mouillées ce volume est moindre. Il ne

    faut pas hésiter lorsque l'on utilise ce matériaux à en fixer de grosses "touffes".

    Pour se rendre compte du volume réel en cours de pêche, il suffit lors du

    montage de la mouche de mouiller les fibres de marabout avec sa salive.

  • Les plumes d'oie

    Les plumes d'oie sont utilisées pour la confection des mouches artificielles.

    Les herls des grandes plumes servant à confectionner les corps des imitations,

    les biots quand a eux simulent les cerques des nymphes, les pattes ou pour les thorax.

  • Les plumes de faisan

    Les plumes de faisan commun, faisan doré, Lady amherst
    Pour la réalisation des cerques et corps mais aussi des sacs

    alaires et pattes de nymphes

  • Plumes de coq Pardo

    Provenant de coq De Léon, la qualité de ces plumes est tout a fait

    exceptionnelle, brillance, coloris, rigidité des fibres font de ces plumes

    un matériaux très prisé dans le montage de mouches artificielles pour la pêche.

  • Plumes diverses

    Substitut de condor, plumes de sarcelle, plume d'autruche

  • Plumes de canard

    Plumes de cul de canard, puff, plumes de flanc, plumes de cane

    Plumes très haut pouvoir de flottaison, la souplesse des fibres

    donnent l'impression de vie aux mouches artificielles.

    Les plumes de flanc, graissées naturellement elles aussi, sont

    idéales pour la fabrication d'ailes, sur les sedges notamment.